Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Linda Saint Jalmes
  • Linda Saint Jalmes
  • : Romancière : La saga des enfants des dieux (5 tomes), The touch of love (titre anglais, roman en français), Les contes de Tolli (pour les enfants)
  • Contact

Profil

  • Linda Saint Jalmes
  • Vous pouvez me retrouver sur Facebook pour discuter plus facilement.
Site officiel : http://lindasaintjalmes.wix.com/linda-saint-jalmes
  • Vous pouvez me retrouver sur Facebook pour discuter plus facilement. Site officiel : http://lindasaintjalmes.wix.com/linda-saint-jalmes

romansentimental.terribleawena.over-blog.com

Recherche

Pages

17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 14:18

 

Lien vers le catalogue :

 

http://fr.calameo.com/read/003179059358e19dc46d7

 

Lien vers la boutique Rebelle Éditions :

 

http://www.rebelleeditions.com/BOUTIQUE2/

 

 

 

 

Le catalogue des romans Rebelle Éditions. Libraires, faites-vous plaisir !
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 17:58

Sur le blog de Rebelle Éditions : 

 

http://rebelleeditions.com/SITE/?page_id=4069

 

Résumé :

Sauvée d’un destin tragique l’année de ses six ans, Eloïra Saint Clare grandit et devient la plus puissante enfant des Dieux de sa lignée. Différente de tous, incomprise et malheureuse, elle se réfugie très souvent à la Cascade des Faës. Jusqu’au jour où le maître guerrier de la Mort, l’Ankou, la retrouve. Eloïra est alors irrémédiablement attirée par cet être, ni homme ni déité… qui lui demande son aide. Et il n’est pas le seul à avoir besoin d’elle ! Le dieu Lug sollicite également son concours pour annuler une malédiction qui touche Larkin et Barabal. En acceptant, la jeune femme est loin d’imaginer qu’elle va pousser la porte des « Origines », et faire des découvertes… bouleversantes.

 

 

La couverture et le résumé d'Eloïra, tome 5 de la saga des enfants des dieux
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 18:00

Pour la sortie format papier de The touch of love, retrouvez-moi à Paris le 22 mars 2014

Salon du livre de Paris 2014
Salon du livre de Paris 2014
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 09:53

Et voilà, vous pouvez passer commande de votre exemplaire grâce à l'option "acheter en 1-click"

 

The touch of love... bientôt chez vous

 

http://www.amazon.fr/touch-love-Linda-Saint-Jalmes/dp/2322031267/ref=la_B0054934GO_1_8?s=books&ie=UTF8&qid=1390467025&sr=1-8

 

 

 

The touch of love, version papier, sur amazon
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 13:54

Quand Rebelle Éditions et les Collections Éphélides s'effleurent et dansent, juste le temps d'une édition ! !

 

"The touch of love" a de la chance d'avoir d'aussi bons parrains et marraines. Et je suis heureuse de réunir tous mes amis pour ces publications :

 

Numérique chez Rebelle ÉDITIONS (date à venir)

 

Papier, aux Collections Éphélides (fin janvier 2014)

The touch of love, Chez Rebelle éditions et les Éphélides
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 08:52

Voilà l'annonce officielle ;)

 

Pour l'inauguration de la collection « L'impudique » aux Collections Éphélides, voici venir la publication d'un mini roman de 96 pages : The touch of love.

 

Je le dédie à mes fidèles amis des Éphélides, à mon éditrice de chez Rebelle éditions Astrid Lafleur, à mon clan de foufous et à tous les lecteurs qui me suivent depuis mes débuts.

 

Voici le résumé et quelques infos :

 

(Mini roman 96 pages)

 

Angleterre, juin 1718

 

Flora, où le destin brisé d'une jeune roturière qui a tout perdu, y compris la vue, à la suite d'un accident. Plus rien ne la retient de mettre fin à ses jours... Sauf peut-être l'homme honni qui est la cause de son malheur : le duc Philip de Wharteston.

Pourtant, c'est cet homme qui sauvera Flora des ténèbres, en l'emportant dans le monde tourbillonnant des plaisirs, et en la ramenant à la vie par l'emprise d'un désir ardent...

 

 

Auteur : Linda Saint Jalmes

Collection : Les Éphélides-L'impudique

Éditeur : BoD

ISBN : 978-2-322-03126-9

© Illustration de couverture : Linda Saint Jalmes-jasonaaronbaca9-Fotolia.com 2014

 

 

Parution : fin janvier 2014 (Amazon, Fnac, chapitre.com; décitre, etc. et dans vos librairies après commande du titre).

Prix papier : 5,90€

Prix ebook : 2,99

The touch of love, Linda Saint Jalmes
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 11:19

Vous ne connaissez pas encore la saga, vous avez envie d'en savoir plus avant de vous lancer dans sa lecture, cliquez sur le lien qui suit et lisez les chroniques. Elles vous aideront peut-être à faire votre choix.

 

https://www.facebook.com/notes/la-saga-des-enfants-des-dieux-de-linda-saint-jalmes/vos-chroniques-pour-la-saga/537685326284214

 

 

 

 

 

Quelques liens de chroniques pour la saga des enfants des dieux
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 13:02

 

Vous souhaitez discuter et échanger avec moi ?

Venez me retrouver sur la page de la saga :

 

https://www.facebook.com/pages/La-saga-des-Enfants-des-Dieux-de-Linda-Saint-Jalmes/319141581471924?ref=hl

 

 

Linda Saint Jalmes sur Facebook
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 10:16

Voilà voilà... la surprise juste avant les fêtes.

Attention, spoiler pour ceux et celles qui n'ont pas lu
toute la saga des enfants des dieux.

Voici le prologue, partie 1 : Les Highlands
(le roman est divisé en trois parties).

Bonne lecture et joyeuses fêtes.


Bises

Linda


Ps : L'image n'est en rien la couverture du livre. Elle n'est là qu'à titre d'illustration momentanée (auteur inconnu).

Prologue



1423, Les Sidhes, quelques instants après le sauvetage d'Eloïra

Le dieu Lug n'en revenait pas ! Il était tourmenté par un sentiment qui, s'il avait été un humain, se serait certainement apparenté à de l'ahurissement. Il avait cru se débarrasser de cet état troublant en retournant dans les Sidhes et en laissant Eloïra aux bons soins de sa famille, mais non, rien n'y faisait. Ce qu'il avait vu dans le regard bleu nuit de l'enfant, si identique à celui de son père Darren, et dans celui du maître-guerrier de la Mort, l'avait comme marqué au fer rouge. Un passé ancestral était en un instant revenu à ses « bons souvenirs ».
Introspectivement, il revécut les événements de cette folle journée écoulée.
Dès le lever du soleil, Cameron Saint Clare avait décidé d'affronter la Mort pour sauver sa plus jeune sœur, Eloïra, des griffes de celui que beaucoup appelaient commodément : le Faucheur.
Lug avait d'abord assisté de loin à ce qu'il considérait être un défi perdu d'avance. Cependant, au fur et à mesure que le temps s'écoulait et que chaque action du Faucheur parvenait à être déjouée, Lug s'était rapproché d'Eloïra... comme magnétisé par la fillette.
Aucune créature vivante, au grand jamais, n'avait réussi à échapper à celui dont le nom se pensait, mais ne se prononçait pas, de peur de trépasser dans l'heure : l'Ankou1 ! Il était le maître-guerrier suprême de la Mort, celui qui cueillait les âmes. Les plus vulnérables étaient menées au Chant2, quant aux plus sombres, malveillantes... il les pourchassait et s'en nourrissait.
Eloïra Saint Clare, du haut de ses six ans révolus, avait sans conteste une psyché lumineuse, pure, et certainement fragile pour que le Chant ait réclamé à l'Ankou de la conduire vers lui. Il n'y avait là rien de cruel, ni de détestable. Le Chant protégeait les esprits sans défense en les appelant pour certains dès leur naissance, et pour d'autres, précocement au détour de leur existence en usant de la maladie, de la guerre, ou d'un accident.
Le monde des hommes, si brut, si violent, pouvait détruire ces belles âmes, les entraîner dans un puits de désespoir et de noirceur si intense, que si cela advenait, l'aura perdrait tout éclat et la conscience serait égarée pour toujours sur des chemins errants, entre les Sidhes et celui des vivants. Même la Mort, alors, ne pourrait les atteindre. Ces âmes ne seraient plus que de simples gémissements plaintifs dans le vent... damnées à tout jamais.
Lug savait qu'Eloïra faisait partie de ces êtres particuliers. Son aura était si lumineuse qu'elle en était presque tangible et aussi fragile que le cristal le plus fin... prêt à se briser. C'est en tous les cas ce que le monde des hommes allait faire d'elle, la « briser », et le désespoir de la fillette bientôt femme serait tel que le Chant se retrouverait déstabilisé. Car elle était une enfant des Dieux aux pouvoirs bien plus puissants que tous ses proches réunis ! Lug, dès lors, était au fait que l'Ankou ferait tout pour ne pas échouer. Son but absolu : cueillir Eloïra.
C'est ce que le Faucheur tenta à maintes reprises d'accomplir. Il avait jusqu'au coucher du dernier rayon de soleil pour y parvenir, et il avait failli réussir... sans l'intervention de Lug.
Le dieu se disait, avec le recul, qu'il avait agi en souvenir d'une promesse faite à Cameron : ne plus laisser les enfants mourir. Non... Lug se mentait à lui-même. Il y avait bien plus que cet engagement et c'était... Eloïra.
Quand la crevasse s'était formée sous les pieds de l'enfant, que la terre l'eut aspirée, Lug s'était téléporté à son secours et l'avait saisie dans ses bras, à la barbe et au nez du Faucheur. Le dieu et le maître-guerrier de la Mort s'étaient trouvés l'un en face de l'autre, tandis qu'Eloïra plongeait son regard bleu nuit dans celui, d'un noir d'ébène, de l'Ankou.
À cet instant précis, une étonnante remémoration avait fait resurgir des images lointaines dans l'esprit de Lug. Ce guerrier, celui que certains Celtes, des Bretons, avaient baptisé l'Ankou... il avait souvenance de lui ! Fait incroyable, la petite aussi !
Lug en était certain, Eloïra avait vu l'homme qu'il avait été avant de devenir le maître-guerrier de la Mort. Elle savait... et avait tendu la main à ce dernier, comme si elle l'appelait à elle par le biais de ce geste tendre.
Comment était-ce concevable ? Ses pouvoirs étaient-ils si développés qu'elle ait pu lire dans les pensées de Lug ? Qu'elle ait eu la faculté de voir les projections du passé ? Ou... ?
Non, non, non... Trop de siècles séparaient Eloïra de l'époque où était « né » le Faucheur !
Perdu dans la vague houleuse de ses pensées, Lug n'avait pas tout de suite réalisé que le soleil s'était définitivement couché. L'astre rougeoyant avait fait place à la nuit, ce qui impliquait ipso facto qu'Eloïra était sauvée... pour cette fois. L'Ankou s'était tenu à distance respectable de l'enfant, étrangement calme dans la défaite, et n'avait pas lâché Eloïra de son sombre regard. Un bref instant, Lug avait cru y lire un éclat de vie, avant que le maître-guerrier ne se fonde dans les profondeurs de la terre et ne disparaisse à nouveau du monde des vivants.
Le dieu s'était élevé vers la surface, avait déposé la petite dans les bras de ses parents, et avait alors pris conscience de cet ahurissement qui, depuis, ne le quittait plus...
Maintenant, Lug était de retour dans les Sidhes. Le nouveau destin d'Eloïra était tracé et il savait que sans son aide, elle ne parviendrait jamais à trouver son chemin.
Désormais, tout était clair pour Lug : les souvenirs, le Faucheur... Eloïra. Naguère, une erreur avait été commise et celle-ci allait très bientôt peser sur le déroulement du monde si elle n'était pas corrigée.
La fillette était la clef, celle qui rectifierait ce qui n'aurait jamais dû être. Et Lug serait à ses côtés, car il ne comptait pas faire défection à un autre enfant des dieux. Pas cette fois-ci !
L'avenir d'Eloïra allait dépendre de lui, de sa famille... mais également d'un des premiers fils des déités et des hommes que ce monde ait connu, bien avant que cet enfant ne devienne... l'Ankou.

Cadeau de Noël : Prologue Eloïra
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 08:30

La saga des enfants des dieux, c'est aussi un tome 4 (plus un hors-série qui peut se lire tout de suite après Terrible Awena.

 

C'est également un roman qui revisite Noël à la mode d'un clan de magiciens Highlanders.

 

 

Un Noël pas comme les autres avec Diane de Linda Saint Jalmes
Repost 0
Linda Saint Jalmes
commenter cet article